Prairies de l’Encrême

Des zones humides indispensables au fonctionnement de la rivière Calavon

Découvrir
Les prairies de l’Encrême constituent un vaste ensemble de zones humides riveraines de l’Encrême, principal affluent du Calavon. En raison de leur position en tête de bassin versant, elles jouent un rôle important pour le fonctionnement du Calavon, marqué par des évènements hydrologiques très contrastés (étiages sévères et crues parfois violentes).
Connaître

Carte d'identité

Localisation Céreste, Reillane (04)
Surface 137 ha (0,9260 ha en copropriété avec la commune de Céreste et 5,14 ha en copropriété avec la commune de Reillane)
Type(s) de milieu(x) zones humides
Statut(s) foncier(s) convention d’intervention foncière sur les communes de Céreste et de Reillane, copropriété CEN PACA / commune de Céreste
Partenaire(s) Agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse, SAFER, commune de Céreste, commune de Reillane, Parc naturel régional du Luberon, Syndicat de rivière Calavon-Coulon, agriculteurs
Invervention CEN PACA depuis 2015

Conditions d’accès

Fermé au public. Le site n’est pas équipé pour recevoir du public.

 

Une politique de coacquisition

Les communes de Céreste et de Reillane, ainsi que le Conservatoire d’espaces naturels de Provence-Alpes-Côte d’Azur ont construit avec la SAFER des partenariats au travers d’une Convention d’intervention foncière (CIF), afin de mettre en place une veille foncière et une politique de coacquisition entre les communes et le Conservatoire sur un périmètre d’environ 140 ha. Ce partenariat est soutenu financièrement par l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse.

 

Espèces emblématiques

Flore : Orchis à fleurs lâches
Faune : Criquet des roseaux, Vertigo étroit Vertigo angustior, Castor d’Europe

 

Agir

Les actions pour préserver le site

Le Conservatoire d’espaces naturels de Provence-Alpes-Côte d’Azur et le Parc naturel régional du Luberon ont signé des baux ruraux à clauses environnementales et des conventions de gestion avec plusieurs exploitants agricoles. Ils ont également accompagné la reconversion d’une parcelle de 5 ha de culture de maïs en prairie naturelle de fauche sur la commune de Reillane. Le Conservatoire et ses partenaires étudient les leviers techniques et financiers possibles pour engager une restauration morphologique de l’Encrême, dont l’enfoncement du lit conduit à l’assèchement des prairies humides.

 

Contribuez à l’action !

Faites un don pour la sauvegarde des zones humides.